Retrouvez dans nos sous-catégories tout le matériel utile dans une écurie de chevaux. Egalement, le matériel et l’équipement très divers en rapport avec les écuries et les chevaux.

Une section dédiée au sabot des chevaux et à tous les produits liés aux sabots, à leurs soins et à leur nettoyage.

Section spécialisée dans le nettoyage du cheval, une question qui n’a jamais reçu l’importance qu’elle mérite et qui est traitée comme s’il s’agissait d’un problème mineur. Plusieurs types de brosses pour différents usages. Produits liquides pour garder le cheval propre, du démêlant au shampoing.

Les cisailles que nous vendons sont les meilleures marques sur le marché et ont également un service après-vente en Espagne.

Une autre section du magasin est un insectifuge. Très utilisé dans la pratique habituelle de l’équitation dans notre pays, principalement au printemps et en été. Nous avons des répulsifs de plusieurs marques et avec différents types d’emballage et de prix.

Les couvertures pour chevaux sont tout un monde à part. Un catalogue complet de couvertures pour différents usages, saisons et marques au choix.

Dans le domaine de la nutrition équine, nous proposons des compléments nutritionnels pour chevaux tels que des vitamines et des outils. De plus, complétez les outils de la section tels que les seaux pour nourrir les chevaux.

Produits de santé Les chevaux sont des crèmes cicatrisantes ou relaxantes, des protecteurs contre le froid et/ou la chaleur, des protecteurs magnétiques, des argiles, etc.

Accessoires d’écuries ou accessoires de piste est l’endroit où vous trouverez les différents éléments pour l’organisation, l’entretien, le nettoyage, etc. des écuries et des pistes.

Vous construisez une nouvelle écurie pour votre cheval ? Ou peut-être rénovez vous un autre bâtiment pour servir d’écurie. Dans les deux cas, voici les bases de la conception d’une écurie sûre et confortable pour votre cheval.

Beaucoup de chevaux n’aiment pas qu’on les écurie. La conception d’une merveilleuse écurie ne rendra pas votre cheval heureux, mais facilitera l’entretien de votre cheval, et l’espace sera confortable et sécuritaire pour vous et votre cheval.

Selon le Code de pratiques recommandées pour le soin et la manipulation des animaux de ferme du Conseil de recherches agro-alimentaires du Canada, un box de 10’X10′ (3mX3m) à 12’X12′ (3.6mX3.6m) devrait être utilisé pour un cheval de taille moyenne. Il s’agit là de recommandations minimales. Si vous avez les ressources pour construire de plus grandes stalles, vous pouvez, bien sûr, les construire plus grandes. Les chevaux plus grands apprécieront l’espace supplémentaire pour se déplacer, donc si vous avez un courant d’air ou une croix de trait, ajouter de l’espace supplémentaire les aidera à se déplacer librement et à s’allonger sans se sentir à l’étroit.

Bien que la taille recommandée pour une stalle de poulinage soit la même que pour une stalle régulière, beaucoup de gens préfèrent des boxes plus généreux pour juments et poulains. La façon la plus simple d’offrir un logement spacieux aux juments et aux poulains est d’enlever les cloisons entre deux stalles régulières. Vous n’avez donc pas besoin de construire une stalle spécifiquement pour être une stalle de poulinage. Même si vous n’avez pas l’intention d’avoir un poulain, il est pratique de concevoir au moins un box dans cette optique.

Les stalles debout ou à cravate doivent être assez larges pour qu’un cheval puisse s’y allonger confortablement. Selon la taille du cheval, ils devraient être au moins 4 pieds à 5 pieds (1,5 m) de large et 8 pieds (2,4 m) de long. Il y a habituellement une mangeoire à foin à l’avant d’une stalle debout, donc la largeur de celle-ci devrait être considérée. Un poney aura besoin d’une stalle debout plus courte et plus étroite qu’un poney de plus grande taille, qui aura lui aussi besoin de plus d’espace.

Il faudra également prévoir une structure solide pour s’y attacher. Il doit être assez haut pour que le cheval ne puisse pas passer sa patte sur la corde d’attache, mais qu’il puisse quand même atteindre la nourriture et l’eau.

Dans les stalles debout et dans les box, les murs doivent être en bois massif et solide jusqu’à une hauteur d’au moins 1,4 m (4,6 pi) et, au-dessus, en grillage ou en treillis solide pour que les chevaux puissent se voir. Cela contribue également à la ventilation et à l’éclairage.

Les portes de box peuvent être pivotantes ou coulissantes. Dans un cas comme dans l’autre, il devrait y avoir des verrous qui se défont facilement, mais que les chevaux ne peuvent pas manipuler. De nombreux Houdinis de stalles se sont échappés et ont laissé sortir quelques amis pour un saccage d’écurie d’une nuit. Il en résulte un mal de tête de nettoyage pour le propriétaire, ainsi qu’un risque possible pour la sécurité et la santé des chevaux.

Les portes battantes devraient s’ouvrir vers l’extérieur dans l’allée et rester fermées en tout autre temps. Ils doivent être bien fermés pour que les chevaux ne s’échappent pas. Les portes coulissantes doivent coulisser en douceur. Les portes de la salle des grains devraient être verrouillées. Les portes doivent avoir au moins 4 pi (1,2 m) de largeur.

Les allées entre les stalles devraient avoir une largeur d’au moins 3 m (10 pi). Plus il est large, mieux c’est, de sorte qu’il y a de la place pour que les chevaux puissent passer lorsqu’ils sont conduits ou être attachés à leur palefrenier.

Le revêtement de sol le plus couramment utilisé dans les écuries est le béton. Si la surface est rendue rugueuse, elle est antidérapante. Le béton, les pavés ou les planchers de pierre ne s’écoulent pas naturellement, et les drains peuvent devoir être placés dans des stalles. Beaucoup d’écuries n’ont pas de drainage. Cela signifie que les stalles doivent être bien nettoyées pour éviter l’accumulation d’ammoniac. Les sols durs comme les pavés ou le béton sont également plus faciles à désinfecter et peuvent être nettoyés au jet d’eau si nécessaire. Ces sols sont plus durs sur les jambes d’un cheval. Beaucoup de gens placent des tapis de box en caoutchouc sous la literie pour plus de confort.

Si vous avez un sol sablonneux, vous pouvez décider de quitter la terre et de ne pas poser un plancher solide. Ce revêtement est plus facile à poser sur les pattes du cheval et peut être plus chaud et plus silencieux qu’un plancher massif non mat. Les sols en terre sont plus difficiles à nettoyer et devront être creusés et remplacés si la saleté devient trop saturée d’urine et d’eau.

Beaucoup d’anciennes étables conçues pour le bétail ont des plafonds bas qui ne sont pas assez hauts pour les chevaux. Parfois, ces granges peuvent être surélevées ou le sol creusé plus bas si le drainage le permet. Cette procédure a tendance à être coûteuse. La hauteur du plafond doit permettre au cheval de lever la tête confortablement sans se soucier de toucher le plafond. Une hauteur de pièce standard de 2,4 m (8 pi) peut convenir aux poneys et aux petits chevaux, mais les chevaux plus grands auront besoin de plafonds plus hauts. De plus, assurez-vous qu’il n’y a pas de clous saillants sur le plancher du deuxième étage, de luminaires suspendus qui ne sont pas protégés ou d’autres obstructions que le cheval pourrait heurter accidentellement lorsqu’il relève la tête.

Tout l’éclairage et le câblage doivent être installés dans un souci de sécurité. Tous les branchements dans les écuries doivent être des prises GFIC, et le câblage doit être à l’épreuve des rongeurs et de l’humidité. Vérifiez quel type d’éclairage est recommandé pour une utilisation à l’extérieur dans votre région. Les ampoules fluorescentes peuvent ne pas bien fonctionner par grand froid. Il devrait y avoir des cages de sécurité autour des ampoules électriques, et elles devraient être placées là où les chevaux ne peuvent pas les atteindre. Les interrupteurs doivent être hors de portée des chevaux curieux. Essayez d’agencer les appareils d’éclairage de façon à ce qu’il y ait un minimum de zones sombres ou ombragées. Les aires de travail, les selleries et les salles d’alimentation doivent être bien éclairées pour des raisons de sécurité.

Les fenêtres assurent une ventilation et un éclairage naturels. Intégrez le plus grand nombre possible dans votre conception d’écurie. Ils devraient être recouverts d’un gril ou d’une grille pour que les chevaux ne puissent pas briser la vitre. Les fenêtres qui s’ouvrent peuvent mieux fonctionner à long terme que les glissières qui ont tendance à se remplir de saleté et de paillettes qui les font coller.

Vous devrez décider comment vous abreuverez vos chevaux lorsqu’ils seront à l’écurie. L’option la plus économique est un seau accroché au mur. Les seaux sur le sol peuvent être renversés et faire des dégâts. En hiver, des seaux chauffés gardent l’eau libre de glace. Des prises électriques avec disjoncteurs de fuite à la terre seront nécessaires à proximité de chaque godet. Les eaux automatiques signifient qu’il n’y a pas de seaux qui bouillonnent, mais il est plus difficile de surveiller l’ingestion du cheval. Vous ne saurez pas combien (ou peu) votre cheval boit. Certains chevaux peuvent être difficiles à boire, et ils ont besoin d’être isolés contre les températures glaciales. Les bols doivent être nettoyés fréquemment.

Un seau sur le mur peut suffire pour l’alimentation des concentrés ou vous pouvez acheter des bacs d’alimentation muraux. Le foin peut être servi sur le sol – un gaspillage si le cheval le jette et le salit. Ou vous pouvez construire une mangeoire à foin. Les mangeoires doivent être assez profondes pour tenir le foin et n’avoir aucun espace où les chevaux pourraient attraper des pattes s’ils se couchaient à côté de celui-ci. Ils doivent également être faciles à nettoyer. Les supports muraux et les filets de foin ne sont pas recommandés pour un usage quotidien parce qu’ils font manger le cheval ou le poney dans une position non naturelle avec la tête haute au lieu de la tête basse. Les filets de foin constituent également un danger parce que les chevaux peuvent facilement s’emmêler.

Fermer le menu